GEMMOTHÉRAPIE DE SEPTEMBRE: LE BOURGEON DE CASSIS

En cette fin d’été, je reprends les présentations des bourgeons correspondant à chaque mois.

En septembre, c’est le retour du bourgeon de cassis (Ribes nigrum), dont je vous ai déjà parlé en mars, avant l’ouverture du printemps.

Le cassis, une panacée :

Il agit sur tout l’organisme et en améliore l’état général. On peut presque dire que, quel que soit le trouble, son action est bénéfique.

En gemmothérapie, c’est certainement le bourgeon le plus utilisé. Tonifiant, on l’utilise plutôt le matin et le midi, moins le soir, surtout en cas de troubles du sommeil.

Mais quels sont ses bénéfices :

  • Stimulant des glandes surrénales : grand adaptogène, il aide le corps à effectuer des ajustements en cas de situations inhabituelles : stress, inflammation, fatigue intense…). il stimule la production de cortisol, anti-inflammatoire par excellence.
  • Régulateur de l’immunité : très employé dans les baisses immunitaires, surtout consécutives à des périodes de stress ou de fatigue intenses, ainsi qu’en cas d’hyperréctions du système immunitaire, comme les allergies.
  • Un « vrai » draineur rénal : le cassis est un excellent draineur rénal, et son action s’étend aux autres émonctoires (organes d’élimination : foie, poumons, peau). Il fait un grand ménage pour remettre le « compteur à zéro ». tout l’organisme fonctionnera mieux.
  • Agit sur la sphère ostéoarticulaire : Draineur et anti-inflammatoire, il sera très efficace en cas de troubles chroniques comme aigus.
  • Lutte contre l’inflammation cutanée : allergiques ou non, il faut combiner l’ingestion et l’application locale.
  • Contre les piqûres d’insectes : une utilisation moins connue, mais très efficace en application locale.
  • Régulateur sanguin : il régule la coagulation et tonifie la paroi des vaisseaux. La circulation se trouve améliorée, ce qui favorise l’élimination des toxines.

Mode d’emploi :

En cure de 3 semaines : Commencer par 5 gouttes le matin la première semaine. On ajoutera 5 gouttes le midi la deuxième semaine. Si il est bien toléré, et si vous avez une inflammation sévère, rajoutez 5 gouttes le soir la troisième semaine. Puis stop.

Versez les gouttes directement sur la langue et gardez en bouche 30 secondes avant d’avaler.

Attention : ne pas utiliser chez les personnes présentant des troubles rénaux. Je le déconseille chez l’enfant.

Vous trouverez le macérât de cassis dans toute pharmacie/parapharmacie sérieuse.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s